Patrimoine en Bourgogne-Franche-Comté
Présentation

Bienvenue sur le site de diffusion de démonstration du Service Inventaire et patrimoine de la région Bourgogne-Franche-Comté

Lumière sur

Lors du Congrès archéologique de France (1928), Paul Vitry attire l'attention sur les trois statues. Il repousse la datation jusqu'au temps d'Antoine Le Moiturier (vers 1475) en s'appuyant sur des critères iconographiques (port de l'Enfant sur le bras droit de la Vierge) et stylistiques (lourdeur des plis et complexité du drapé, mais aussi douceur et charme des visages qu'il oppose au "style sévère et grandiose" de Claus Sluter). Il revient à Henri David (1935) de mettre en relation l'acte de fondation de messes et le récit de l'altercation entre Philippe Mâchefoing et Jehan de Drogues, qui, bien que connu par Paul Vitry, n'avait pas été rapproché des statues de Rouvres. L'attribution à Jean de La Huerta et la datation autour de 1448 ont ensuite été reprises par Marcel Aubert (1946), René Jullian (1965), Theodor Müller (1966) et plus récemment Jacques Baudouin (1996). La statue de la Vierge à l'Enfant est présentée dans les expositions consacrées à la sculpture bourguignonne du 14e au 16e siècle (1949) et au sculpteur Jean de La Huerta (1972) organisées par Pierre Quarré au Musée des Beaux-Arts de Dijon.

Chapelle de la famille Mâchefoing, vue en direction de l'autel.